BIEN ETRE

Tout sur l’algue poussant dans le lac Klamath

La klamath est une micro-algue qui pousse dans un lac portant le nom de Klamath, se trouvant dans la région de l’Oregon. L’intérêt pour cette plante aquatique vient du fait que la klamath pousse à l’état sauvage, loin de toute pollution industrielle. L’eau qui alimente ce lac est renouvelée par les chutes naturelles. En fait, le nom scientifique de la klamath est Aphanizomenon Flors-Aquae ou AFA.

Une récolte réglementée

Du fait qu’il s’agit d’une algue qui pousse naturellement, la récolte du  klamath est réglementée. Ainsi, il faut avoir une autorisation pour pouvoir la prélever. Par la suite, l’algue est congelée puis séchée. Des tests seront ensuite réalisés pour pouvoir établir le certificat de pureté. La plante préparée est ensuite mise sous vide puis stocker. A noter que l’AFA présente un grand nombre de nutriments avec pas moins d’une centaine de composés.

Klamath, chlorelle et spiruline : un point commun ?

Entre le klamath, la chlorelle et la spiruline, il y a d’abord un point commun : la couleur. En effet, elles appartiennent toutes les trois à la catégorie des algues bleu-vert. Cependant, leurs utilisations se diffèrent de l’effet souhaité, quoique toutes les trois aident l’organisme à se dépolluer et à retrouver son équilibre.  Cependant, chacune a sa manière de nettoyer l’organisme. Ainsi la chlorella est utilisée pour purifier le corps des métaux lourds, assurant ainsi une bonne hygiène intestinale. Quant à la spiruline, son rôle est de combler les carences de l’organisme en apportant notamment des vitamines et des minéraux. Le klamath joue à la fois le rôle de la chlorelle et celle de la spiruline. En même temps, elle renferme un bon taux de chlorophylle, d’antioxydants, de vitamines et de minéraux.

La spiruline, en revanche, est avant tout nutritive : elle contribue grandement à combler les carences de l’organisme et présente un excellent rapport qualité-prix si l’on recherche à complémenter son alimentation en vitamines et minéraux (à l’exception notable de la vitamine C et de certaines vitamines du groupe B). Si elle est moins riche que le klamath en chlorophylle et en nutriments, les composés qu’elle renferme sont toutefois parfaitement suffisants pour une utilisation en tant que complément alimentaire. La klamath présente ainsi plus de bienfaits que les deux autres algues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *