RH

La définition du bilan de compétences, DIF OU CIF ?

Il est maintenant admis que le bilan de compétences est le premier pas pour une reconversion professionnelle. Pourtant l’utilisation du bilan de compétences s’apparente à la fois au DIF et au CIF. Ainsi dans cet article, nous avons choisi de définir cette relation à travers trois phases : la définition, le déroulement et le lieu du bilan de compétences.

  Le bilan de compétences est un état des lieux que le professionnel fait de ses compétences avec l’aide d’un expert agréé pendant 24h. Il entre dans le cadre de la formation professionnelle puisqu’il en constitue le socle. Car d’abord, lorsqu’il est planifié par l’entreprise il entre dans le cadre de son plan de formation. Ensuite le bilan de compétences s’effectue dans le cadre du DIF (Droit Individuel de Formation).  Et enfin comme toute demande de formation, le bilan de compétences nécessite une demande à son employeur et une prise en charge par le pôle emploi en cas de chômage. Ainsi, la définition du bilan de compétences l’intègre dans le cadre du DIF. Mais sa pratique l’apparente plus au CIF.

Le déroulement du bilan de compétences, plus un CIF

Le bilan de compétences se déroule en trois étapes. La première étape, la phase préliminaire, est celle où le salarié s’engage volontairement dans la démarche  et prend connaissance de tous ses aspects. La deuxième étape, celle d’investigation, permet à l’individu d’identifier ses envies, ses forces et faiblesses et même de rencontrer des professionnels de disciplines différentes. Et c’est là que le bilan de compétences se démarque du DIF. Car si ce dernier s’intéresse plutôt à des formations qui vont dans le sens de la formation actuelle de l’individu, le bilan de compétences le pousse à s’ouvrir à d’autres horizons rejoignant ainsi les motivations du CIF (Congé Individuel de Formation). Et enfin la phase de conclusion permet au salarié de mieux connaître son profil professionnel.

Bilan de compétences et CIF, plus que jamais liés

  Le bilan de compétences peut s’effectuer dans le cadre d’un congé spécifique qui suit les règles du CIF. C’est d’ailleurs le FONGECIF qui gère le financement du  bilan de compétences  et qui publie une liste des organismes agréés  pour les réaliser. Ainsi le bilan de compétences s’inscrit dans la logique du CIF, en ce sens qu’il permet au salarié de mieux se connaître et de se confronter aux formations de son choix. Le fait qu’il soit aussi rattaché au DIF traduit son importance dans le dispositif de formation.

Commentaires fermés sur La définition du bilan de compétences, DIF OU CIF ?